construction de ponts en pierre pont et passerelle en pierre construction d'un vieux pont en pierre

Ponts

Le pont d’Avignon, le pont Neuf à Paris, la plupart des ponts anciens qui enjambent le Rhône, la Saône, l’Isère et les autres cours d’eaux de la région ont été construits en pierres locales. Les plus vieux ponts qui permettent le passage au-dessus des routes, des voies ferrées, sont eux-aussi faits de pierres « du pays ».

Dès l’origine, ce matériau noble avait été choisi pour sa solidité à l’épreuve du temps, sa capacité à supporter des charges importantes, ou encore sa résistance aux crues. Pour les mêmes raisons, les nouveaux ponts réalisés depuis le 20ème siècle sont réalisés en béton, un matériau issu de la pierre. Le viaduc de Millau étant un fleuron de ce type de réalisation !

 

Des contraintes hors du commun

Pour supporter des charges de plus en plus lourdes et résister à des contraintes physiques parfois hors du commun (de très longues portées, de très grandes hauteurs), les entreprises ont su concevoir des bétons de plus en plus performants.

Ces bétons sont élaborés à partir de granulats dont les caractéristiques physiques (granulométrie, etc.) sont spécifiques, et qui ont pour origine des carrières en majorité françaises, certaines étant situées en Rhône-Alpes.

L’A 40 qui relie Lyon à Genève, parfois appelée « Autoroute des Titans », est certainement l’un des exemples d’infrastructures « made in » Rhône-Alpes les plus significatifs des prouesses techniques que les bétons permettent de réaliser. Notamment le tronçon qui domine le lac de Nantua !

Sommaire Circuler