Actualités

07.01.20 Le ciment prompt, le champion de la prise rapide !

Le ciment prompt, le champion de la prise rapide !
 

S’il est un matériau qui ne perd pas son temps, c’est bien le ciment prompt. Pris en seulement quelques minutes, ce liant hydraulique 100% naturel est, à tous les niveaux, un ciment vraiment particulier. Tant dans ses caractéristiques que dans sa méthode de fabrication. Il est d’ailleurs produit par une seule entreprise, Vicat, sur un seul site, l’usine de la Pérelle en Isère. La Vie en Pierre vous dit tout sur ce drôle de ciment qu’on appelait « ciment romain » au début du 19e : ses qualités, sa fabrication, mais aussi ses usages.

 

Un seul site de production en France

 

Vicat est le seul producteur de ciment prompt en France. Une activité menée par le directeur des usines de Grenoble, Jean-Pierre Simon : « La fabrication du ciment prompt est liée à la carrière de la Pérelle et à l’usine de la Pérelle qui se situent dans la Chartreuse. Nous sommes les seuls à le produire dans l’hexagone. La carrière que nous exploitons, contrairement aux autres cimentières, est une carrière souterraine. Elle est située en altitude puisque nous creusons dans la montagne. » Un site unique pour une composition unique. « La pierre extraite est déjà un mélange marno-calcaire. C’est un mélange très intime de calcaire et de 20 à 35% d’argile. »


Ciment naturel prompt VS ciment artificiel : deux modes de fabrication

 

Ce qui différencie d’abord le ciment prompt du ciment artificiel, selon Jean-Pierre Simon, c’est donc son aspect naturel. « Le prompt n’est pas le fruit d’une élaboration sophistiquée. Pour le ciment artificiel, il y a d’abord une étape de préparation. On mélange différents gisements, on broie, on sèche puis on cuit. Alors que pour le prompt, on ne fait aucun mélange, on ne procède à aucune préparation. On cuit la matière telle qu’elle sort de la carrière. » La composition de la pierre permet de la cuire à plus basse température que le ciment artificiel, entre 800 et 1200°. Cette cuisson, effectuée dans des fours droits, dure entre 2 et 3 jours. Si pour la cuisson du ciment artificiel, on ajoute du gypse, en revanche pour le ciment prompt, on n’ajoute rien. Et c’est la même chose à la sortie du four. « Les grumes qui sortent du four sont juste broyées sans ajouter quoi que ce soit. On parle d’un ciment naturel, parce qu’il s’agit vraiment exclusivement de pierre cuite. »


Moulage réalisé en ciment naturel prompt - Vicat / Crédit : Ondrej Volak 


Des caractéristiques uniques

 

La première des caractéristiques du ciment prompt, comme son nom l’indique, c’est sa prise rapide. Lors de tests effectués à l’issue du processus de production, la prise est vérifiée au bout de seulement un quart d’heure. C’est ce que garantit Vicat à ses utilisateurs. L’autre élément caractéristique du ciment prompt, c’est sa couleur. « On dit que le ciment prompt est couleur chamois ou un peu pierre de taille. » Enfin, le ciment prompt est un matériau qui ne se rétracte pas : « C’est un ciment qui permet ainsi notamment de faire des moulures très précises. En démonstration, nous pouvons réaliser des petites statuettes avec des détails de quelques centimètres. »

 

Adhérent, imperméable et résistant : « l’équivalent des Gore-Tex pour les textiles ! »

 

Au-delà de ces caractéristiques qui définissent bien le matériau, le ciment prompt présente d’autres qualités très intéressantes. Il a d’abord des capacités d’adhérence très importantes. « C’est pour cette raison qu’il est très utile par exemple pour réparer de la pierre. C’est pour cela aussi qu’il était très utilisé au 19e siècle pour réaliser des moulures en façade. » Une fois pris, c’est aussi un matériau imperméable. « Pour les façades, c’est un bon produit. Il laisse respirer le bâtiment tout en le  protégeant de la pluie. C’est l’équivalent des Gore-Tex pour les textiles ! » Enfin, le ciment prompt est reconnu pour sa très grande résistance. Il résiste notamment de façon remarquable à toutes les attaques de corrosion. Le ciment prompt sait donc généralement faire preuve d’une belle durabilité.
 


Restauration réalisée en ciment naturel prompt - Vicat
 

Une mise en œuvre sensible


S’il prend rapidement, le ciment prompt est d’autant plus un matériau à manipuler avec précaution. « Avec une prise aussi rapide, seulement quelques minutes [Une quinzaine], il faut savoir le maîtriser. C’est une vraie technique. » Il faut donc savoir le manipuler vite et bien. Cependant, il existe une parade : il est possible d’utiliser un retardateur pour pouvoir le manipuler plus longtemps. Le matériau étant particulièrement sensible à l’humidité, certaines règles sont à respecter. Il faut bien veiller à ses mélanges pour éviter un excès d’eau qui altérerait ses capacités de résistance. Il est aussi nécessaire de préparer le ciment prompt à l’avance et de réaliser le mortier au fur et à mesure. Enfin, la mise en œuvre du ciment prompt doit impérativement se faire avant le début de sa prise.

 

Du bricolage aux pistes d’atterrissage, des usages variés

 

Il existe de nombreuses utilisations du ciment prompt. Très utile pour réaliser des petits travaux de bricolage dans la maison, il est aussi très apprécié pour les travaux de maçonnerie rapide, comme l’explique Jean-Pierre Simon. « Si vous voulez installez un portail, par exemple, il faut un ciment qui prenne très vite pour qu’il reste en place au moment de la pose. » Le matériau est également utilisé dans le domaine de l’écoconstruction : « Ce sont alors des préfabrications. On fait alors du béton de chanvre. » Les artisans de la rénovation du patrimoine aiment aussi le ciment prompt. « C’est un ciment qui s’associe bien à ce qui se faisait au 19e. Grâce à ses caractéristiques, sa couleur, ses capacités d’adhérence, il permet de restaurer les monuments historiques en toute discrétion. » Plus étonnant, on trouve du ciment prompt dans les aéroports. « Nous fournissons du prompt aux entreprises qui doivent refaire des pistes d’atterrissage. C’est un cas où il y a d’importantes contraintes mécaniques et où il faut parfois refaire une portion en une nuit. »

 

Le ciment prompt, un produit français qui s’exporte

 

Le ciment prompt est un matériau à part et c’est aussi un ciment un peu plus cher que le ciment artificiel. Un surcoût que Jean-Pierre Simon justifie très aisément : « Il est certain que c’est un matériau qui coûte cher à fabriquer. Ce sont de petites productions, environ 100 000 tonnes par an. Il y a aussi le coût de l’extraction dans une carrière souterraine. » Mais le marché connaît tout de même une légère progression. Avec ce produit, Vicat est leader sur le marché et exporte le produit à l’international. Le ciment prompt séduit, en Europe et un peu partout sur la planète !

 

 

Le ciment prompt, le champion de la prise rapide !
Découvrez d'autres actualités !
Entre pierre et eau : où se baigner en Auvergne ?
La Cité du Design de Saint-Etienne, la rencontre de l’art et de l’industrie
Le train du Montenvers, chemin de fer mythique taillé dans la roche
Pédestres, ferroviaires ou routiers… Voici les 5 tunnels à traverser en Auvergne-Rhône-Alpes !

sommaire actualités