Actualités

21.09.18 A quoi ressembleront les bétons du futur ?

A quoi ressembleront les bétons du futur ?

Matériau vedette depuis des siècles, le béton règne sur la construction contemporaine. Buildings, ponts, tunnels, barrages… il a permis de donner naissance aux plus impressionnants ouvrages du génie civil. Et ses propriétés, ses bénéfices et ses usages continuent à évoluer au rythme effréné de la recherche. Zoom sur ses dernières avancées et sur les nouveaux usages que l’on en fait…

A l’origine du béton, on trouve la pierre…

Connu pour sa robustesse, le béton reste LE matériau par excellence. Sa longévité remarquable tient sans doute à la simplicité déroutante de sa recette initiale : argile + chaux + pierres. Les Egyptiens l’avaient découverte fortuitement, les Romains l’ont ensuite améliorée. Eclipsé pendant quelques siècles, le béton est revenu sur le devant de la scène en même temps que le ciment, en 1817 grâce à la découverte de Louis Vicat. Le ciment est entré cette année-là dans sa composition et l’équation est désormais : sable + granulat + eau + ciment.

Matériau centenaire, le béton est aussi LE matériau du futur car, depuis les années 50, il a connu des évolutions majeures, notamment permises par la recherche. L’une des premières est incarnée dans le CNIT (Centre des Nouvelles Industries et Technologies) pour démontrer l’excellence Française en matière de construction, sur l’esplanade de la Défense à Paris, dont la coque en béton est une prouesse technique. Et depuis, le béton ne cesse d’évoluer ! « C’est un matériau que l’on peut décliner à l’infini », estime Pierre Antoine d’Argento, délégué régional SNBPE, le Syndicat National du Bêton Prêt à l'Emploi.

Si résistance et durabilité sont ses 2 qualités principales, formes et couleurs peuvent varier sans limite. Ou seulement « celles de notre imagination », ajoute-t-il. Comme le boulanger, créant à chaque recette une nouvelle alchimie et déclinant les pains à l’infini, les chercheurs explorent toujours « l’immense champ des possibles ouvert avec le béton. »

 

Le béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP)

Nulle part aussi bien illustré qu’au MuCEM, l’élégant Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, le béton fibré à ultra-hautes performances reste d’actualité. La passerelle ouvragée du bâtiment est un chef d’œuvre, autant sur le plan technique qu’esthétique. Et que dire de sa dentelle de béton !

L’un des nouveaux usages du béton est incarné dans la Gare TGV de Montpellier dont le toit fait office de brise-soleil, pour protéger de la chaleur. Ce béton blanc, ajouré, fait circuler le flux d’air et confère au béton cette nouvelle utilité, tempérer l’ambiance de l’ouvrage.

MuCEM, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

Le béton connecté

Ce matériau stocke les données de construction, par le biais d’une puce en son sein et tient l’affiche ! Connectée en BIM (Building Information Modeling), cette puce permet la traçabilité et le suivi du chantier ainsi que la maintenance du bâtiment. Par exemple, en cas de fuite, elle la signale, en communique la nature et suggère comment y remédier !

Côté innovations dans la construction, le béton se met désormais en place par une imprimante 3D. La mise au point de ce procédé ouvre des perspectives géniales ! De même, le béton thixotrope (« remodelable ») offre des possibilités infinies en se régénérant.

Le béton luminescent

Il absorbe les UV le jour et les restitue la nuit, pour matérialiser des chemins par exemple. Il est déjà utilisé par des collectivités ou des entreprises privées dans des parcs ou espaces publics (aéroports…). Enfin, le béton drainant est à nouveau d’actualité, avec les épisodes de pluies diluviennes que connaît régulièrement la France. Sa perméabilité facilite l’imprégnation des eaux pluviales dans le milieu naturel. Cette solution participe à la continuité de la trame bleue de nos territoires urbains.

Côté look, les architectes rivalisent d’imagination et d’ingéniosité pour jouer avec les surfaces, les aspects, les couleurs. On parle ainsi aujourd’hui de bétons décoratifs, désactivés, bouchardés, microsablés ou imprimés… Ils habillent nos villes, subliment nos habitats et s’intègrent parfaitement dans leur milieu. Tapez sur Google « Pavillon italien de l’Exposition Universelle de Milan » et admirez la beauté de cette résille blanche. En ville, les bétons clairs augmentent l’effet Albédo en limitant les îlots de chaleur. Les voiries claires ont aussi tous leurs intérêts puisque l’objectif est de réduire la facture énergétique, ou en tunnel.

Côté mode, Chanel n’a pas hésité à étoffer sa collection d’une robe minérale… en dentelle de béton !

Pavillon italien de l’Exposition Universelle de Milan

Le béton translucide 

Il est également à la mode. Il contient des fibres optiques ou des résines et son rendu est hallucinant. Aidez-vous une nouvelle fois de Google pour vous émerveiller par la création artistique et le design du « Pavillon italien de l’Exposition Universelle de Shanghai ».

A chaque usage son béton…

Ce matériau participe aussi à notre confort de vie grâce à son inertie thermique. Le béton dispose d’une solution économique, fiable, pérenne, architecturale et respectueuse de l’environnement mais répond également à une exigence croissante des acteurs de la construction et des habitants. Le béton isolant structurel (BIS) ajoute des qualités calorifuges à nos demeures. Enfin la réglementation E+C- (label d’état figurant « PLUS d’Energie émise par nos bâtiments / MOINS de Carbone consommé par ceux-ci) démontre tout l’intérêt des solutions minérales offertes par le plus ancien des matériaux d’avenir, le béton.

Utile, facile, durable, économique et beau… le béton ne cédera pas sa plus haute marche du podium…

Mais quel avenir et quelles textures lui réserverons-nous ? Quelles apparences lui donnerons-nous dans les décennies à venir et pour quels nouveaux usages ? Rappelez-vous, si « le béton n’a de limite que notre imagination », tant mieux parce qu’elle n’a pas fini d’œuvrer et lui de nous surprendre !

 

 

 

 

A quoi ressembleront les bétons du futur ?
Découvrez d'autres actualités !
Le Palais Idéal du Facteur Cheval (26) : une folle histoire peut commencer grâce à une simple pierre
Ecopôle du Val d’Allier, ou l’exemple même de la renaturalisation d’une carrière
Les hippodromes : la pierre pour booster les performances des chevaux de course
Un nouveau label qui garantit que la pierre, c’est SOOOOO local !

sommaire actualités