Actualités

15.11.19 Pourquoi Valence est-elle la capitale régionale de l’Art déco ?

Pourquoi Valence est-elle la capitale régionale de l’Art déco ?

C’est la 8e ville d’Auvergne-Rhône Alpes, la préfecture de la Drôme, mais Valence est bien plus que cela… En effet en se promenant dans leur ville, les Valentinois ont la chance de pouvoir admirer de nombreux symboles de la tendance Art déco. Ces immeubles, maisons ou bâtiments publics sont des pépites méconnues de cette période artistique du début du 20e siècle, dont la pierre et le béton armé étaient les clés de voute. Visite guidée au cœur de celle que l’on appelle « la porte du Midi de la France » !

L’Art déco, un mouvement artistique global
 

L’Art déco est un mouvement artistique de l’entre-deux guerres qui a émergé dans les années 1910 pour s’épanouir réellement dans les années 1920 et 1930. Son nom vient de l’abréviation « Arts décoratifs ». Ce courant touche alors à l’architecture, à la ferronnerie, au mobilier, mais aussi à la mode ou aux bijoux. Caractérisé par des formes souvent géométriques, une décoration généralement très sobre et abstraite, le style Art déco s’inscrit dans une opposition claire au style Art Nouveau qui l’a précédé. Avec des lignes simples et des compositions classiques, on s’oriente alors vers un retour à l’ordre et à la sobriété. Fini l’exubérance !
 

Une architecture caractéristique
 

Avec l’Art déco, qui joue généralement sur une matière unique et un souci de la symétrie, l’harmonie et le pragmatisme sont à l’honneur. En architecture, Il s’exprime par le refus des angles droits et également par les bow-windows, ces fenêtres, qui avancent sur la rue, rompent la monotonie d’une façade et agrandissent la surface intérieure. Les ouvertures sont souvent des fenêtres hublots inspirées des paquebots transatlantiques et ses frontons sont arrondis ou pyramidaux. Les portes et balcons sont des œuvres de ferronnerie et s’ornent de motifs floraux ou spirale, de bas-reliefs et de mosaïques, mais sans exubérance. L’Art déco, c’est aussi l’utilisation de matériaux variés mais le béton armé est sans aucun doute le plus utilisé, notamment pour les immeubles. En recouvrement, il offre une surface plus lice et nue que la brique, et rappelle les blocs de pierre massifs utilisés par les civilisations anciennes. La pierre de taille quant à elle est plus rare et généralement choisie pour des immeubles bourgeois. 

 


Immeuble 1 rue des Alpes - Photo : Architecture Art Déco


Pourquoi Valence est devenue une place forte de l’Art déco ?

Si vous levez les yeux en arpentant Valence, ces symboles vous sauteront aux yeux, car la préfecture de la Drôme est donc aussi la capitale régionale de ce mouvement. Plusieurs dizaines d’édifices en marquent l’emprunte : immeubles d’habitations, maisons particulières, lycées ou encore centres commerciaux. Une explication à cela, la présence à Valence au début du 20e siècle de quelques architectes de renommée nationale : Henri Garin, Henri Joulie, Louis Brunel... Particulièrement inspirés par le mouvement artistique du moment, ils ont trouvé dans la ville un magnifique terrain de jeu.


Des immeubles et maisons Art déco à tous les coins de rue
 

En plein centre-ville, comme en périphérie, les immeubles Art déco sont très divers, certains des années 1920, d’autres plutôt 1930, des logements bourgeois mais aussi des constructions plus populaires. Plusieurs sont signés Henri Joulie comme le 1 rue des Alpes marqué par des formes géométriques assez simples mais une façade chargée d’un bow-window, de balcons et de fenêtres-hublots. Si vous empruntez l’avenue Victor Hugo, vous découvrirez encore quelques réalisations en béton avec des motifs parfois colorés, des pans coupés et des balcons arrondis. Rue Pasteur, ne manquez pas au 13 l’immeuble aux motifs rayons de soleil. Au 17, un autre immeuble attire le regard avec sa ferronnerie et une porte au motif panier de fleurs en spirales entouré de marbre blanc. Enfin, n’hésitez pas à aller voir au 33 rue Denis Papin, un immeuble situé juste en face de la gare et sa pergola en béton au 5e étage.

Monument aux Morts - Photo : Architecture Art Déco


La géométrie des bâtiments publics Art déco
 

L’architecture des magasins ou les administrations Art déco témoignent à Valence de leur activité sociale ou économique. C’est le cas par exemple dans le domaine de l’éducation avec le lycée Amblard. Pour retrouver des traces du mouvement Art déco sur le bâtiment de ce lycée professionnel, il faut regarder du côté de l’entrée. Vous trouverez alors des fenêtres assez caractéristiques, une typographie ainsi qu’un motif en spirale sur les grilles. Au 2e étage de l’édifice une mosaïque représentant un globe terrestre, des outils scientifiques tels qu’un compas, une équerre ou des livres dénotent bien l’usage du lieu. A l’image de cette ancienne Ecole pratique de commerce et d’industrie, on peut aussi apercevoir un symbole fort du travail, le marteau et l’enclume. Autre exemple de bâtiment public marqué par le style Art déco : le centre commercial Victor Hugo. Il ne reste cette fois que la façade dont les motifs des mosaïques sont typiques de cette époque. Une façade également ponctuée de bow-windows.


Une station-service… et même un Monument aux morts !
 

Ce sont parfois des monuments étonnants qui gardent encore les traces du mouvement du début du siècle. C’est le cas par exemple de la station service de l’avenue Victor Hugo, sur la fameuse Nationale 7. A l’époque des premiers congés payés et du développement de la mobilité, de nombreuses stations comme celle-ci sont construites. Et encore aujourd’hui, la station peut être repérée de loin avec sa flèche-signal à ailettes typiquement Art déco. Située à l’angle de deux rues, la station conçue par l’architecte Henri Garin, propose des courbes longilignes et un auvent paré de hublot en forme de proue de navire. Les colonnes en béton armé sans base ni chapiteau sont quant à elles des éléments purement modernistes.
Plus étonnant peut-être encore le Monument aux morts Art déco. Il s’agit d’une construction en calcaire d’Henri Joulie. Elle est édifiée dès 1928 pour célébrer la fin de la Première Guerre mondiale et rendre hommage à ses morts. Elle est alors conçue en 3 parties : la Victoire qui est une sculpture allégorique rappelant qu’il y a bien eu un vainqueur, le Sacrifice qui est un gisant symbolisant le corps d’un soldat inconnu et l’Hommage qui regroupe 3 panneaux abritant les noms de 600 soldats morts pour la France.
Si elle est souvent désignée comme « la porte du Midi de la France », Valence ne doit pas être considérée comme un lieu de passage mais bien comme une destination de premier ordre pour tous les passionnés d’architecture et de patrimoine !
 

Pourquoi Valence est-elle la capitale régionale de l’Art déco ?
Découvrez d'autres actualités !
Comment (et pourquoi) la construction d’immeubles et de maisons va de plus en plus vite ?
Toute la vérité sur la légende du Parc de la Tête d’or !
Comment sont construites les voies de chemin de fer ? Grâce à la pierre !
La pierre à l’honneur : 10 châteaux à visiter en Auvergne !

sommaire actualités