Actualités

07.09.21 Journées portes ouvertes de la filière carrières et matériaux les 17, 18 et 19 septembre en AURA !

Journées portes ouvertes de la filière carrières et matériaux les 17, 18 et 19 septembre en AURA !

Vous avez une carrière près de chez vous ? Vous vous demandez comment elle fonctionne, quel type de pierre est extrait et pour quelle utilisation ? A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine et dans le cadre d’une opération nationale de l’UNICEM, les vendredi 17, samedi 18  et dimanche 19 septembre, plusieurs sites d’Auvergne-Rhône-Alpes ouvrent leurs portes pour vous faire découvrir leur fonctionnement et les professionnels qui y travaillent.  C'est donc le moment idéal pour échanger avec ces hommes et ces femmes qui oeuvrent sur ces sites méconnus.

En plus, vous aurez la possibilité de jouer et de gagner de magnifiques cadeaux ! Tous les visiteurs pourront en effet participer
au grand jeu concours La Vie en Pierre pour peut-être gagner une nuit pour 2 dans le luxueux Hôtel Intercontinental de Lyon-Hôtel Dieu, un vol en autogire au-dessus des volcans d’Auvergne ou une mallette de massage aux pierres chaudes. Alors rendez-vous dans l’un des sites participant à l’événement. En avant-goût, nous sommes allés à la rencontre de leurs responsables…

Découvrir d’où proviennent les célèbres pierres dorées typiques du Beaujolais !

Carrières Poccachard, carrière Le Py (69)

Laurie Poccachard, responsable administrative
« Le site que nous ouvrons aux visiteurs est une carrière de pierres dorées. C’est un calcaire sédimentaire que nous extrayons sur une petite carrière de 1,5 hectares. Pour l’extraction, nous utilisons une pelle mécanique avec un gros godet. Si nous tombons sur de très gros blocs, nous avons aussi un engin de type brise-roche. Mais il n’y a pas de tir de mine parce que la roche est naturellement fracturée. La pierre dorée, c’est toute la zone qui va du Mont Verdun jusqu’au Beaujolais à la limite du Mâconnais. Nos clients sont principalement des professionnels, des maçons, des paysagistes. Il y a aussi de nouveau quelques tailleurs de pierre. Nos débouchés sont essentiellement concentrés vers la construction, en neuf ou en rénovation avec beaucoup d’extensions. La pierre dorée a toujours été utilisée dans la région. Aujourd’hui, sur tout le secteur des pierres dorées, les Bâtiments de France imposent l’utilisation de cette pierre pour protéger le patrimoine, cette identité. Cela impose implicitement d’avoir des carrières de pierres dorées. Sur une année, on extrait environ 3500 tonnes de roche sans compter les 1500 à 2000 tonnes recyclées en gravillons ou sable concassé. Disposant de peu de matière, nous avons fait le choix de réserver la distribution de la pierre dorée au marché local. Notre pierre dorée est très utilisée pour des maisons individuelles mais aussi pour des bâtiments publics comme l’école d’Albigny-sur-Saône.

Pour nos portes ouvertes, nous accueillerons les gens toute la journée du 18 septembre. Le public ne pourra pas circuler sur le site pour des raisons de sécurité mais ils pourront avoir un point de vue intéressant sur l’ensemble des installations. Le site étant en hauteur, les visiteurs arriveront par le bas et pourront voir à distance les fronts de taille et tout le fonctionnement avec la zone d’enrochement, la zone pierre à bâtir. L’idée est de présenter la carrière, son histoire, son fonctionnement. On va expliquer aux visiteurs que nous fonctionnons avec des arrêtés préfectoraux et que nous devons répondre à toute une réglementation. Nous avons une activité très méconnue et souvent critiquée que l’on veut faire découvrir d’une autre manière. Nous rappellerons que les carrières ne sont exploitées que sur autorisation avec des capacités à respecter. On expliquera aussi qu’à la fin de l’exploitation, toute une démarche de réaménagement est prévue. On abordera également le type de réalisations et les personnes qui utilisent la pierre pour parler de tous les métiers concernés par notre production. »

Toutes informations : ici !

 

« Montrer comment la vie d’une carrière s’intègre dans toute une économie locale »

Granulats Vicat, carrière de Creys-Mépieu (38)

Raphaël Chaux, chef de secteur
« La carrière dite de « Faverges » est une carrière de 45 hectares. On y extrait des sables et des graviers alluvionnaires. Aujourd’hui, 5 personnes travaillent sur le site de Creys-Mépieu. L’extraction s’effectue à la chargeuse sur pneus.

Pour les portes ouvertes, nous accueillerons le public le vendredi 17 septembre de 17h à 19h. Nous allons organiser différents ateliers sur la carrière. Sur le premier, nous voulons expliquer pourquoi il y a une carrière et à quoi elle sert. Sur le 2e atelier, nous avons un projet sur les pollinisateurs sauvage, notamment les abeilles. C’est un projet mené avec le programme Odyssée (interne au groupe Vicat). Nous avons un front sableux de grande ampleur qui permet aux abeilles sauvages de nicher. Dans un 3e atelier, nous avons un verger conservatoire avec d’anciennes espèces d’arbres fruitiers aménagé avec l’association Les Croqueurs de pommes. Et enfin, dans un dernier atelier, sur la partie environnement global de la carrière, nous aborderons la question des remises en état agricole avec une partie en culture biologique avec de  l’orge brassicole nous permettant de brasser la bière Vicat ! Tout un parcours balisé sera mis en place avec un chemin sécurisé sur la partie haute de la carrière avec différents panneaux explicatifs. Cela permettra d’entrer sur la carrière pendant qu’elle fonctionne tout en étant en sécurité.

Notre but est de faire connaître un site souvent méconnu mais aussi de démontrer qu’on peut être en adéquation avec un respect de l’environnement et de la biodiversité. Quand on parle de la carrière, on parle aussi des différents métiers lui permettant de fonctionner : le conducteur d’engin, le pilote d’installation, le chef de carrière, l’agent de bascule et tous les métiers associés comme l’ingénieur agronome, l’ingénieur d’exploitation, l’animateur qualité-sécurité-environnement. L’idée est de valoriser tous ces métiers et pourquoi pas de susciter des vocations. Nous voulons également profiter de ces portes ouvertes pour montrer comment la vie d’une carrière s’intègre dans toute une économie locale. S’il y a une carrière ici, c’est qu’il faut répondre à des besoins de la collectivité. Chaque habitant consomme 5 tonnes par an de granulats naturels + 2 tonnes par an de granulats recyclés. Nos principaux débouchés commerciaux sont la fabrication du béton avec la fourniture notamment de centrales à béton du groupe Vicat, pour les chantiers du bâtiment et des travaux publics. Nous alimentons aussi une usine d’enduit et de mortier. Nos débouchés, c’est aussi la cimenterie de Montalieu avec notre sable siliceux. Et puis, la vente est ouverte à tous, aux entreprises de toute taille comme des maçons qui viennent chercher du produit pour faire leur béton, mais aussi aux particuliers. »

Toutes informations : ici !