Actualités

01.10.21 Origine, utilisations, préservation de la ressource… Tout savoir sur le sable dans la construction

Origine, utilisations, préservation de la ressource… Tout savoir sur le sable dans la construction

Utilisé pour la fabrication du béton, du verre, des matériaux de toiture, l’assainissement et bien plus encore, le sable est une matière première centrale dans la construction. De son procédé de fabrication et d’extraction à sa transformation en passant par le sujet de controverse de surexploitation du sable, connaissez-vous tous les enjeux de cette ressource ? 

 

Mais c’est quoi au juste le sable ? 

Le sable est partout dans notre quotidien, mais sait-on vraiment de quoi il s’agit ? Pouvant être naturel ou fabriqué (dans ce cas aussi il est naturel), le sable est une matière granulaire qui se compose de particules de petite taille issues de l’érosion de différentes roches. 

Pour être qualifiées de « sable », ces particules doivent être comprises entre 0,063 mm et 4 mm. En dessous de cette taille, il s’agit de limon et au-dessus on parle de gravier. On retrouve dans le sable une très grande quantité de minéraux issus des massifs montagneux qu’ils soient récents ou très anciens.

Photo En Gros Plan De Sable Blanc

 

Un matériau très utile

 

Cette matière première est nécessaire pour la fabrication de nombreux matériaux, que ce soit pour la construction de bâtiments collectifs, de bâtiments individuels ou d’ouvrages de travaux publics. Il entre dans la composition des bétons et des mortiers pour contribuer à leur résistance et leur durabilité. 

En effet chaque année, il contribue à la construction d’environ 400 000 logements neufs en France. Une simple maison nécessite à elle seule 200 tonnes de granulats dont une partie est du sable, pour sa construction. Sans le sable, il serait donc difficile de répondre aux besoins actuels d’habitations

 

Au cœur des constructions depuis des millénaires

 

Le sable est étroitement lié à l’histoire de la construction, et ce, depuis bien très longtemps. Les premières traces remontent en effet à 100 ans av. J.-C. C’est à cette époque que les Romains ont créé le premier béton. Celui-ci était fabriqué à partir de sable mélangé à de la chaux, des briques pilées et des cendres volcaniques.  

Le béton tel que nous le connaissons aujourd’hui a été élaboré en 1818 par Louis Vicat. Il est fait d’un mélange de sable, de graviers et d’eau. Au fil des évolutions et des innovations, le béton et le sable qui le compose ont pris une place de plus en plus importante dans le paysage de nos villes et fait partie intégrante de notre vie quotidienne. 1m3 de béton est produit par an et par habitant chaque année dans le monde afin de répondre aux différents besoins. Le sable entre dans la composition du béton qui est l’un des matériaux locaux les plus économique, présent pratiquement partout, et durable. Ce n’est pas pour rien que, largement utilisé, il permet de baisser les coûts de la construction, de rendre accessibles les logements et donc de répondre aux forts besoins actuels.

 

 

Où trouve-t-on le sable utilisé dans la construction ? 

 

Le sable que l’on utilise pour la construction existe à l’état naturel à différents endroits. On distingue ainsi le sable des rivières, le sable des carrières et le sable marin.

 

  • Le sable est fabriqué naturellement par les ruisseaux, rivières et fleuves ou les glaciers qui charrient et érodent les roches.  Il est de forme arrondie et se retrouve le long des fleuves partout en France, ou dans le fond des vallées. Ce sable est extrait dans des sablières et est extrait directement du sol. Il n’est plus extrait dans le lit des rivières depuis 1994 en France.

 

  • Il peut être fabriqué à partir de roches qui seront concassées jusqu’à obtention de la bonne dimension (0,0063 et 4 mm). Il se caractérise par une forme plus angulaire. 

 

  • Issu des roches sous-marines, le sable de mer, chargé en sel, doit être rincé avant de pouvoir être utilisé dans la construction.

 

Il est même aujourd’hui produit à partir des matériaux inertes de déconstruction issus des chantiers BTP.

 

Et le sable du désert alors ? 

 

On extrait du sable de la mer, des rivières, des carrières... et pourquoi pas celui du désert ? Cela semble une solution toute trouvée pour faire face aux problèmes de renouvellement des ressources : le Sahara, c’est 9,1 millions de km² de sable !

Oui, mais voilà, le sable du désert ne répond pas aux besoins de la construction. Sa granulométrie (forme & caractéristique) n’est pas adaptée à la fabrication du béton. Or, cette « pierre liquide » demande des sables spécifiques aux formes et tailles variées, afin de créer un ensemble compact et solide.

desert at daytime

 

Quel sable pour quelle utilisation ? 

 

Selon l’utilisation que l’on souhaite faire du sable, certains types s’accordent mieux que d’autres du fait de leurs caractéristiques et de leur forme. On note ainsi que les sables angulaires permettent d’obtenir un béton plus résistant alors que les sables ronds offrent une plus grande malléabilité. 

De ce fait, le sable issu du concassage, aux grains de formes et de tailles variées, s'adapte tout particulièrement pour la fabrication de certains ouvrages de génie civil et d’enrobés ainsi que pour le terrassement. 

Le sable alluvionnaire est privilégié, quant à lui, pour le béton prêt à l’emploi ou des produits béton. 

 

Le sable, une ressource de plus en plus rare ? 

 

Disponible en grandes quantités, le sable est une ressource fortement consommée partout dans le monde. Le sable alluvionnaire, étant lié à un processus très long pour être fabriqué naturellement, doit être dans la majorité des cas utilisé de manière économe. Mais tous les territoires ne sont pas dans la même situation de rareté. Par exemple, la région Auvergne-Rhône-Alpes par sa formation géologique, faite de montagne et de vallée glaciaire, offre une grande quantité de sable naturel en dehors du lit des rivières.

Lac Des Fées, Lac, Savoie, Paysage, Nature, Montagnes

 

Une filière organisée pour préserver la ressource

 

Pour limiter les impacts sur les milieux où est exploité le sable, des mesures ont été prises, permettant de préserver à la fois la ressource et l’environnement. 

D’une manière générale pour les carrières qui produisent des granulats les conditions pour ouvrir une carrière incluent ainsi des exigences réglementaires de plus en plus élevées liées au bruit, à la poussière, à l’eau, à la remise en état des lieux et à la protection de l’environnement. Des études géologiques des sols sont également menées pour préserver le milieu. Plus particulièrement les sablières qui produisent des sables naturels, les réservent pour des usages spécifiques tels que les bétons.

Une façon vertueuse de travailler ce matériau qui abrite, protège et divertit l’Homme depuis toujours !

 

 


CECI PEUT VOUS INTÉRESSER : 

Tu tires ou tu pointes ?! Le gore, star incontestée des terrains de pétanque… mais pas seulement !

Tu tires ou tu pointes ?! Le gore, star incontestée des terrains de pétanque… mais pas seulement !

Les 5 questions que vous ne vous êtes jamais posées sur les carrières !

Les 5 questions que vous ne vous êtes jamais posées sur les carrières !

De l'argile aux arts de la table... La faïence, une pierre qui a fait son œuvre !

De l'argile aux arts de la table... La faïence, une pierre qui a fait son œuvre !

Origine, utilisations, préservation de la ressource… Tout savoir sur le sable dans la construction
Découvrez d'autres actualités !
Alimentation : comment la pierre sublime le contenu de nos verres et de nos assiettes ?
Tu tires ou tu pointes ?! Le gore, star incontestée des terrains de pétanque… mais pas seulement !
Journées portes ouvertes de la filière carrières et matériaux les 17, 18 et 19 septembre en AURA !
Les 5 questions que vous ne vous êtes jamais posées sur les carrières !

sommaire actualités